Les prisons de la Haute Savoie en France

Pour prévenir ou gérer l’insécurité de tout genre, des tribunaux sont installés dans toutes les villes du monde. Les condamnés de ces tribunaux ou ceux qui sont en attente d’être présentés au procureur afin d’être jugés sont gardé dans des maisons d’arrêt connues sous la dénomination de prison. En France et plus précisément en Haute Savoie, il existe aussi des prisons. Certaines ont déjà disparues avec le temps. Mais d’autres continuent d’y exister. Découvrez ici, les différentes prisons qui constituent le répertoire de la Haute Savoie.

La Haute Savoie en France

L’histoire de la France fait partie des histoires qui constituent la source de l’humanité. C’est un pays qui possède à son actif plusieurs départements. La Haute Savoie en un. Ce département, créé le 14 Juin 1860, fait partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’INSAE et la Poste lui attribuent le code 74. Ceux qui vivent en Haute Savoie sont des Haut-Savoyards. Annecy est son chef-lieu.

Les maisons d’arrêt de la Haute-Savoie

Parlant des prisons en Haute Savoie, nous pouvons citer la Maison d’arrêt Saint-François d’Annecy créé en 1865 avec 83 places et 15 surveillants. En 1969, elle a fermé ses portes. Démolie en 1970, elle a laissé place au parking du palais de justice. Le Château du Rocher de Bonne-ville a fermé en 1934. Il y a aussi la maison d’arrêt de Bonne-ville, en service depuis 1969. C’est elle qui a remplacé la Saint-François. Elle comporte 90 places en 2015. La Maison d’arrêt de Saint-Julien-en-Genevois a fermé les portes depuis 1926. L’autre est la Maison d’arrêt de Thonon, fermée la même année. La Haute Savoie a connu au total cinq prisons dans son histoire. Quatre, parmi elles, ont déjà fermé leurs portes. D’autres sont déjà détruites même. La seule prison encore en fonction est la Maison d’arrêt de Bonne ville.